Le ciel d’été est trop lumineux dans les latitudes septentrionales pour pouvoir voir et photographier les aurores boréales. Heureusement, les nuages noctulescents (également connus sous le nom de nuages noctiluques et souvent nommés par leur abréviation NLC en anglais) apparaissent dans le ciel nordique pour un spectacle magnifique et des formes surprenantes. Avant de vous dire comment photographier les nuages noctulescents, je vais d’abord expliquer brièvement ce qu’ils sont.

Dernière mise à jour: 19 juin 2018

Que sont les nuages noctulescents

Nuages noctulescents, ou « nuages de nuit », sont les nuages les plus élevés dans notre atmosphère. Ils sont formés à une altitude d’environ 80 km. Leur origine n’est pas encore totalement comprise par les scientifiques. Ce qui est sûr, c’est qu’ils consistent en des particules de vapeur d’eau et de poussières dans la mésosphère. La mésosphère est une couche de notre atmosphère située à une altitude entre environ 50 km et 100 km. Les nuages noctulescents nécessitent également une température très froide (-120°C) pour apparaître.

Ils ont d’abord été observés et rapportés par des scientifiques à la fin du XIXe siècle. A l’époque, on pensait qu’ils pouvaient provenir de l’éruption du volcan Krakatoa qui a libéré d’énormes quantités de cendres dans l’atmosphère. Cependant, lorsque les cendres se sont dissipées, les nuages noctulescents ont continué à faire des apparitions. Il a depuis été prouvé qu’une éruption volcanique peut contribuer à la formation de ces nuages, mais n’est pas leur seule origine. Plusieurs satellites ont été lancés avec la mission de les étudier, donc j’espère que nous en apprendrons plus sur eux dans les années à venir.

Comment photographier les nuages noctulescents: un joli spectacle au-dessus des silhouettes des arbres
ISO 1600 – 200 mm – f/2.8 – 3,2 sec – position du soleil: -14,4 °

Quand et où sont-ils visibles

La meilleure période pour voir les nuages noctulescents est de quelques semaines avant à quelques semaines après le solstice d’été. C’est alors que la mésosphère est la plus froide, ce qui permet leur formation. Les meilleures latitudes pour les observer sont comprises entre 50°N et 65°N. Ils ont rarement été observés plus au sud. Ils sont d’ailleurs invisibles plus au nord parce que le soleil ne se couche jamais en été au-dessus du cercle Arctique. La littérature et les sources actuelles sur internet mentionnent qu’ils apparaissent dans le ciel du nord lorsque le soleil se situe entre 6° et 16° sous l’horizon. Mes observations personnelles sont plus dans l’intervalle de 10° à 14°. Vous pouvez utiliser l’excellent site Web ou l’application The Photographer Ephemeris pour trouver les moments où le soleil atteint ces positions à votre lieu d’observation.

Vagues des nuages noctulescents
ISO 1600 – 63 mm – f/5.6 – 3.2 s – position du soleil: -10,5 °

Veillez à ne pas confondre NLC avec d’autres nuages. Si vous avez des doutes, prenez une photo. Ces autres nuages apparaîtront toujours sombres sur une photo.

Comment photographier les nuages noctulescents

Pour être honnête, photographier les nuages noctulescents n’est pas très différent de photographier les aurores boréales. Vous avez besoin d’un trépied et d’un appareil photo avec la possibilité de l’utiliser en mode manuel. La principale différence est qu’ils ne couvrent pas le ciel dans les mêmes proportions que les aurores, et donc vous pouvez avoir besoin d’un objectif plus long pour les capturer. J’ai personnellement utilisé des longueurs focales entre 24 mm et 200 mm. Parce qu’ils se produisent la nuit, vous aurez besoin d’utiliser une sensibilité ISO plus ou moins élevée. L’ISO sur mes photos varie entre 800 ISO (juste après le coucher du soleil ou avant le lever du soleil) à 1600 ISO dans la partie la plus sombre de la nuit.

A des latitudes plus septentrionnales que la mienne (52°N), les nuages noctulescents peuvent couvrir le ciel beaucoup plus, parfois même jusqu’au zénith. Dans ce cas, vous pouvez utiliser un objectif grand angle sans problème.

Pour vous aider à comprendre les meilleures heures de la nuit pour les photographier, j’ai ajouté la position du soleil sous l’horizon dans la légende de toutes les images dans cet article.

J’aime particulièrement les photographier avec une longueur focale très longue. Cela permet de montrer les détails les plus fins des nuages comme des ondulations et des vagues. J’ai pris la photo ci-dessous à 200 mm.

Photographier les nuages noctulescents
ISO 800 – 200 mm – f/2.8 – 0,8 sec – position du soleil: -11,8 °

La même scène avec un objectif grand angle est montrée plus bas (photo prise à peu près à la même heure le même jour).

Nuages noctulescents à Nimègue aux Pays Bas
ISO 1000 – 42 mm – f/5.6 – 2,5 sec – position du soleil: -12,7 °

Parfois, les détails ne sont pas aussi visibles que sur les photos ci-dessus. Ces nuages noctulescents étaient un peu «désordonnés», mais j’ai adoré la transition entre la lueur orange du soleil, et la teinte bleu profond du ciel nocturne.

Photographier les nuages noctulescents
ISO 1600 – 200 mm – f/2.8 – 2 sec – position du soleil: -12,1 °

Pour conclure

Les nuages noctulescents sont visibles entre la fin mai et la mi-août en fonction de votre latitude. Aux Pays-Bas, je n’ai pu les observer qu’entre le 25 juin et le 15 juillet. Vous aurez à peu près la même fenêtre dans le nord de la France. Cette fenêtre est donc très courte, et vous devez être préparé quand le moment viendra.

Au cours de la saison estivale 2018, j’ai pu les observer, toujours aux Pays-Bas, dès la première semaine de juin. Le 18 juin, il y a eu un spectacle très lumineux.

Nuages noctulescents à Nimègue
ISO 1600 – 70 mm – f/2.8 – 3,2 sec – position du soleil: -12,2 °

Si vous avez des questions sur comment photographier les nuages noctulescents, demandez dans les commentaires ci-dessous et je serai heureux de vous aider. Et si vous voulez être le premier à recevoir mes dernières nouvelles et tutoriels, alors inscrivez-vous à ma newsletter!

Subscribe to my newsletter

All the new tutorials, workshops and special offers on prints in your email

By signing-up to my newsletter, you acknowledge that you read and agreed with my Privacy Policy.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Fermer le panneau