Croisière d’hiver en Norvège : des Lofoten à Tromsø

Après un voyage exceptionnel à Svalbard sur le navire d’expédition Polarfront, j’ai été invité à bord pour cette croisière d’hiver en Norvège des îles Lofoten à Tromsø. Des paysages magnifiques aux aurores boréales et aux épaulards, lisez la suite pour tout savoir sur notre voyage!

Le voyage a eu lieu au cœur de la saison la plus sombre de l’année, la Nuit Polaire, où le soleil ne se lève pas du tout au-dessus de l’horizon. Mais comme vous le verrez avec toutes les photos, cela ne signifie pas l’obscurité complète tout le temps, au contraire.

Svolvaer, la capitale des Lofoten et point de départ de notre croisière d’hiver en Norvège

Le Polarfront nous attendait à Svolvaer, également connue comme la capitale de l’archipel des Lofoten. Svolvaer est une petite ville mignonne de moins de 5000 habitants, entourée de montagnes et de la mer. J’ai fait une promenade autour de la ville et je suis tombé sur beaucoup de ces rorbumaintenant célèbres, les maisons typiques des pêcheurs norvégiens.

Rorbu typique norvégien en face de la mer
Une maison de pêcheurs norvégiens typiques ou rorbu à Svolvaer.

Après avoir passé une première journée à Svolvaer, il était temps de commencer à naviguer vers Leknes. Certains passagers avaient réservé un « pack excursions », ce qui leur permettrait de visiter quelques endroits en minibus le long de la de route. Je suis resté sur le navire et j’ai été témoin du développement plein de couleurs et fascinant d’une tempête de neige.

Les montagnes des Lofoten sous un ciel magnifique de couleurs pastel
Avant la tempête : de belles couleurs pastel de la Nuit Polaire au-dessus des montagnes des Lofoten.
La passerelle du Polarfront dans son environnement naturel.
La passerelle du Polarfront dans son environnement naturel.
La tempête de neige nous rattrape, mais regardez ces couleurs!
La tempête de neige nous rattrape, mais regardez ces couleurs!

À la découverte de l’ouest de l’archipel des Lofoten

Après un après-midi et une nuit venteux et enneigés, nous nous sommes réveillés le lendemain matin dans une magnifique journée dégagée. Le temps change radicalement dans cette partie du monde! Alors que le groupe qui avait le « paquet excursion » a continué à explorer, j’ai loué une voiture et je suis allé visiter des endroits dont j’avais entendu parler.

J’ai décidé de regarder les premières lueurs de la journée se lever à la célèbre plage de surf arctique d’Unstad.

Neige sur la plage d'Unstad
Plage d’Unstad dans les Lofoten. J’avais l’intention d’être le premier sur place après la tempête de neige pour photographier un sol enneigé sans trace de pas.

Au début, j’étais seul sur la plage, mais quand les vagues ont commencé à déferler, les surfeurs se sont mis à affluer comme s’ils avaient reçu un signal que ce serait une bonne journée pour eux.

Un surfer prend une vague sur la plage d'Unstad
À mes yeux inexpérimentés, le meilleur surfeur de la journée à la plage d’Unstad.

C’était tellement divertissant que j’ai perdu la notion du temps en regardant les surfeurs, et il était déjà près de 13h quand je suis parti de la plage. Avec de si courtes heures de lumière du jour pendant l’hiver, il restait à peine assez de temps pour se rendre à Hamnøy pour prendre la photo typique « Instagram » du pont là-bas, qui est inévitable lors d’un voyage aux Lofoten. Eh bien, j’ai décidé de ne pas être un mouton et de tout simplement faire l’impasse sur cet emplacement.

Au lieu de cela, je suis allé à Nusfjord, qui s’est avéré être un très bon choix loin de la foule potentielle au pont plus célèbre de Hamnøy.

Un rorbu rouge à Nusfjord
Rorbu mignon dans Nusfjord.

Navigation vers Tromsø

Dans la soirée, notre croisière d’hiver en Norvège est partie de Leknes et a commencé à se diriger vers le nord. L’objectif de cette journée était de traverser le Trollfjord (ou Trollfjorden), un fjord très étroit entouré de falaises abruptes. Le temps était typiquement arctique alors avec la neige volant tout autour de nous et une visibilité très basse. Notre capitaine habile nous a emmenés à travers le passage étroit, et les nuages suspendus très bas sur les montagnes lui ont donné un aspect très mystérieux.

La passerelle du Polarfront lors de la croisière d'hiver en Norvège
Vous pouvez voir à quel point le fjord est étroit…
Des passagers de la croisière d'hiver en Norvège admirent le paysage
Deux des passagers admirant le passage du Trollfjord.
L'entrée du Trollfjord
Passage brumeux à travers le Trollfjord.

Avec ces nuages suspendus si bas, à cette époque de l’année la nuit tombe alors encore plus rapidement. Nous avons continué notre route vers le nord, tandis que j’ai diverti les passagers avec une conférence sur les aurores boréales. Nous ne les verrons pas par ce temps, mais qu’est-ce qui nous attend les prochains jours?

A la recherche d’épaulards (orques)

Après avoir quitté l’archipel des Lofoten, il est temps de se mettre à la recherche des autres vedettes de cette croisière hivernale en Norvège : les épaulards. Comme avec tous les voyages liés à l’observation de la faune, il n’y a jamais de garanties sur ce que nous allons voir, et il faut toujours réellement chercher les animaux.

Dans notre cas, nous avons passé la première journée dans la région de Tromsø à la recherche des orques, en vain. Les paysages étaient cependant spectaculaires avec la pleine lune si basse et grosse au-dessus des montagnes.

Pleine lune au-dessus des montagnes enneigées
Pleine Lune au-dessus des montagnes près de Tromsø.

Après quelques heures de navigation à travers les nombreux fjords de la région, nous avons dû conclure que nous ne verrions pas d’orques ce jour-là. Mais il nous restait encore un jour sur notre croisière d’hiver en Norvège, donc les esprits étaient encore motivés pour notre chance le lendemain !

Le soir, le navire s’est mis au mouillage dans l’un des nombreux fjords pour nous permettre de passer une soirée tranquille. Le ciel était en partie dégagé alors je me suis auto-proclamé pour le premier quart pour guetter les aurores.

Les aurores boréales font une percée à travers les nuages lors de notre croisière hivernale en Norvège
Je savais que nous avions de bonnes chances ce soir-là d’observer des aurores boréales plus fortes, cependant, les nuages nous ont joué un mauvais tours, et quand les aurores boréales sont apparues c’était principalement couvert.

On a trouvé les épaulards

Le lendemain, nous étions tôt sur un site qui est connu pour ses observations d’orques (épaulards), et dès qu’il y avait assez de lumière, cela nous a donné raison: un grande pod d’orques était occupé à se nourrir dans le fjord. Le capitaine a mis le Polarfront à l’arrêt et un zodiaque a été mis dans l’eau pour nous permettre d’approcher les orques.

Maintenant, autant que je sache, la réglementation norvégienne stipule qu’il faut rester à au moins 30 mètres des orques et des baleines. Malheureusement, il y avait au moins une demi-douzaine de bateaux rapides qui poursuivaient littéralement les animaux, certains des bateaux suivant des orques à moins de 5 mètres derrière eux.

Afin de ne pas ajouter encore plus de stress aux animaux, nous avons gardé une plus grande distance. Il s’est donc avéré difficile à prendre des photos avec un objectif limité à 200 mm de focale, mais aucune image ne vaut jamais de déranger la faune! J’ai du coup eu des d’occasions de faire des photos montrant les orques dans leur environnement.

Un épaulard fait du "spy hopping"
Un orque qui regarde autour de lui (« spy hopping »). Peut-être qu’il voulait aussi admirer le paysage magnifique!
Epaulards devant les montagnes de Tromso
Qui a besoin d’un gros plan quand les montagnes sont si belles?
Orques devant les montagnes de Tromso
Orques sous les couleurs douces de la Nuit Polaire.

Et comme toujours avec la photographie, ne soyez pas uniquement concentrés sur ce qui est en face de vous, et regardez aussi derrière vous. Bien sûr, il faisait presque sombre là-bas dans notre dos, mais voir le pod d’orques nager vers la Pleine Lune était un spectacle en soi.

Un pod d'orques sous la pleine lune lors de notre croisière d'hiver en Norvège
Combien d’orques comptez-vous? (cliquez pour ouvrir la photo)

Des aurores boréales pour conclure une croisière d’hiver réussie en Norvège

Les aurores boréales sont vraiment mon obsession lorsque je voyage dans le nord, donc chaque fois qu’une seule étoile est visible dans le ciel nocturne, je me trouve à l’extérieur pour tenter de repérer des aurores.

Lors de notre deuxième nuit, à Leknes, une faible aurore avait été visible à travers les nuages de la tempête de neige que j’ai mentionnée plus haut. J’avais réussi à obtenir une photo des passagers sous l’aurore, mais je voulais vraiment qu’ils voient quelque chose de plus puissant de leurs propres yeux!

Nous avons dû attendre notre toute dernière nuit à bord, alors que nous naviguions à partir de l’observation des épaulards vers Tromsø, pour un spectacle assez distinct dans le ciel. C’était pendant le dîner du Commandant, mais j’ai pris sur moi d’interrompre le repas et j’ai appelé tout le monde dehors.

Les passagers et l'équipage sous une belle aurore boréale
Les passagers et une partie de l’équipage sous les aurores boréales.
Le drapeau français du Polarfront sous les aurores boréales.
Le drapeau français du Polarfront sous les aurores boréales.

Un grand merci à Latitude Blanche

Ce voyage n’a pas été sponsorisé par Latitude Blanche et je n’ai pas reçu de paiement ni pour le voyage ni pour la rédaction de cet article. Je tiens à les remercier d’avoir permis ma présence à bord ainsi que pour la gentillesse de tout l’équipage du Polarfront. Si vous êtes à la recherche d’une expérience similaire de croisière d’hiver en Norvège, je ne peux que vous les recommander!

Plus de photos de cette croisière d’hiver en Norvège

J’ai publié toutes mes photos dans les archives de mon site, et elles sont maintenant disponibles à l’achat (licences et tirages). Et si vous appréciez la lumière spéciale de la Nuit Polaire,consultez mes prochains stages photos!

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Fermer le panneau