Saison de vêlage des rennes en Laponie

La saison de vêlage des rennes a lieu entre mai et juin dans l’extrême nord de la Laponie. J’aurais aussi pu intitulé cet article « Mignons bébés rennes » mais ça aurait été un piège à clics non? Mais n’arrêtez pas de lire, car il y aura des tas de photos de bébés rennes tous mignons dans cet article!

Faon de renne marron en Laponie finlandaise
Un faon de quelques jours se cachant parfaitement dans la végétation.

Les rennes sont l’âme du Nord

Le renne fournit de la nourriture et des matières premières pour des vêtements et des outils depuis qu’il a été domestiqué au 17ème siècle.

Aujourd’hui, il y a environ 200 000 rennes en Laponie finlandaise. L’élevage de rennes est le mode de vie traditionnel des Sâmes, le seul peuple autochtone d’Europe. Les Sâmes vivent dans le nord de la Suède, de la Norvège et de la Finlande ainsi que dans la partie nord-ouest de la Russie.

L’élevage de rennes n’est pas seulement un mode de vie, c’est aussi une source de subsistance. En Finlande, on estime que l’élevage de rennes est la principale source de revenus pour environ 1 000 personnes et une source supplémentaire de revenus pour 1 000 autres personnes. La transformation de la viande consiste de loin en la plus grande partie de ces revenus, avec le tourisme générant de plus en plus d’activité depuis quelques années. Le cuir de renne est également utilisé dans l’industrie de la mode, et les bois sont utilisés pour l’artisanat et comme poudre dans certaines médecines orientales.

Renne blanc et son faon dans la forêt en Laponie finlandaise
Renne blanc et son petit faon gris dans la forêt.

En Laponie finlandaise, l’élevage de rennes est organisé en coopératives, chacune occupant une certaine zone géographique. Dans chaque coopérative, un nombre maximum de rennes est autorisé. Il s’agit de s’assurer que les rennes peuvent trouver suffisamment de nourriture dans la nature car ils sont la plupart de l’année des animaux complètement libres qui ont besoin de trouver leur propre nourriture.

Petri Mattus, à qui je rends visite depuis de nombreuses années, appartient à la coopérative Hammastunturi où la présence de jusqu’à 8 000 rennes est autorisée. Petri m’a invité à le rejoindre une journée complète alors qu’il s’occupait de son troupeau. Cela m’a permis d’écrire cet article et de prendre toutes ces photos.

Que se passe-t-il au printemps en Laponie ?

Les éleveurs de rennes ont un lien étroit avec les saisons dans la nature, à laquelle la vie des rennes est fortement liée.

Une femelle renne sur le point de mettre bas en Laponie finlandaise
Une femelle sur le point de mettre bas

Mai est généralement le premier mois de printemps en Laponie. Le printemps est la saison de renaissance dans la nature, lorsque la couverture neigeuse est (presque) entièrement fondue, lorsque les arbres commencent à reprendre leurs feuilles, lorsque les oiseaux migrateurs sont de retour et lorsque les femelles rennes et élans donnent naissance à leurs petits.

Marquage des faons

En Laponie, chaque renne appartient à quelqu’un. Traditionnellement, tous les éleveurs ont leur propre marque qu’ils découpent au couteau sur les oreilles des rennes. Cela permet d’identifier le propriétaire de chaque renne en regardant juste la forme de la marque sur l’oreille.

Tous les éleveurs de rennes ne travaillent pas de la même façon, surtout pendant la saison du vêlage.

faon de renne blanc bâillant en Laponie finlandaise
Faon de renne blanc bâillant en Laponie finlandaise C’est mignon, non ?

La majorité des éleveurs laisseront les animaux tous seuls pendant la période de vêlage au printemps. En été, les rennes se partent habituellement en transhumance vers les collines (tunturi) pour échapper aux moustiques suceurs de sang. Là, les faons sont brièvement capturés (généralement avec un lasso) et placés dans une enclos fermé. Un numéro est mis autour du cou ou peint sur eux avant qu’ils ne soient libérés. Comme les faons suivent toujours leur mère, les éleveurs peuvent facilement prendre note du numéro du faon et avec quelle maman il est. Ensuite, les faons sont brièvement à nouveau attrapés, et la même marque que leur mère est coupée sur leurs oreilles.

Petri procède aussi de cette manière, mais seulement après le processus tel que décrit dans la section suivante.

Certains éleveurs de rennes font le marquage même plus tard dans l’année, lors d’une collecte de la harde à l’automne. Cela se fait alors généralement en octobre.

Processus de marquage des rennes de Petri

D’autres éleveurs comme Petri procèdent différemment. Il m’a expliqué que sa méthode, qu’il a apprise de son père, a l’avantage de protéger les faons contre les prédateurs grâce à sa présence presque constante auprès de la harde.

Éleveur de renne donnant de la nouriture aux rennes dans la forêt en Laponie
Petri fournit de la nourriture supplémentaire aux femelles.

Avec sa méthode, les femelles sont séparées des mâles vers le mois d’avril, juste avant de mettre bas. Les mâles sont laissés libres dans la nature, tandis que les femelles sont rassemblées dans une grande zone clôturée (plusieurs kilomètres de diamètre). Cela permet à Petri de donner aux femelles des aliments complémentaires (granulés et lichen) en cette période de leur vie pendant laquelle elles ont le plus besoin d’énergie.

Petri m’a expliqué que lorsqu’une femelle sent qu’elle est sur le point de mettre bas, elle s’éloigne habituellement du reste de la harde. Il m’a motnré trois femelles qui selon lui allaient très bientôt mettre bas, et bien sûr il avait raison. Deux d’entre elles ont mis bas juste en devant nous. Enfin, je devrais plutôt dire à quelques centaines de mètres. Heureusement, j’avais mes jumelles. La troisième a mis bas un peu plus tard et nous avons vu le faon quand nous sommes revenus dans la soirée.

Renne femelle léchant son faon âgé de quelques minutes à peine
Une renne femelle lèche son faon âgé de quelques minutes à peine

Quand un faon naît, la mère le sèche en le léchant. C’est très important pour la survie du faon. Bien qu’il faisait assez chaud et que la neige avait disparu quand j’étais là-bas, il arrive souvent que les petits naissent sur la neige par des températures glaciales.

Sur les photos, vous remarquerez probablement que beaucoup de faons sont brunâtres ou gris et disparaissent presque complètement dans la végétation. C’est le meilleur camouflage naturel et permet aux petits de rester invisibles des prédateurs. Les rennes blancs sont beaucoup plus exposés au risque des prédateurs.

faon allaitant auprès de sa mère
A leur naissance, les petits dépendent du riche lait de leur mère.

Quand ils auront quelques jours, Petri appliquera sa marque sur les oreilles des petits. Comme seuls ses propres rennes sont rassemblés dans cette englos, il n’y a en principe pas de doutes sur la marque à appliquer.

éleveur de rennes portant un faon blanc afin de procéder au marquage
Petri portant un faon afin de le marquer.

Il appliquera aussi la marque de ses fils sur certains des faons. De cette façon, quand ils grandissent et s’ils décident de devenir des éleveurs de rennes, ils auront déjà une harde.

éleveur de rennes marquant un faon
Petri marquant un faon. Le processus ne prend que 30 secondes.

Dans la soirée, nous nous sommes retirés à un lavvu (l’équivalent en Laponie d’un tipi). N’est-ce pas la meilleure chambre d’hôtel dont on puisse rêver ? Rien que des arbres tout autour et un silence infini sont tellement agréables.

lavvu au milieu de la forêt en Laponie finlandaise
Le lavvu dans lequel nous avons passé la nuit. À cette époque de l’année en mai, le soleil ne se couche que pour quelques heures.

Le feu à l’intérieur du lavvu nous a gardés au chaud en cette nuit froide pendant laquelle la température extérieure est descendue autour de 0°C. Nous avons mangé de la viande de renne séchée et bu quelques verres autour du feu avant de dormir.

Feu dans le lavvu avec l'éleveur de rennes en Laponie finlandaise
Après une longue journée de travail, une soirée bien méritée dans le lavvu autour du feu. Soit dit en passant, ce n’est pas de l’eau dans nos tasses!

Que se passe-t-il après la saison de vêlage des rennes?

Après quelques semaines, quand tous les petits sont nés, tous les rennes sont relâchés dans la nature, où ils passeront l’été sans interaction humaine. C’est le seul moment de l’année où l’éleveur de rennes peut prendre quelques semaines de vacances.

Faon blanc de renne en Laponie regardant à travers les jambes des adultes
Faon blanc de renne en Laponie regardant à travers les jambes des adultes

Je suis incroyablement reconnaissant d’avoir pu passer 24 heures entières avec Petri à l’observer au travail. Si vous voyagez dans la région d’Inari en Laponie finlandaise, vous devez absolument lui rendre visite!

Restez à l’écoute pour plus d’articles sur les rennes. Je vais écrire sur les autres saisons dans la vie des rennes et leurs éleveurs.

En attendant, consultez ma galerie photos de rennes en hiver.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
Fermer le panneau